Projet précédent Retour à la liste Projet suivant
Retour aux actualités
Projet précédent Retour à la liste Projet suivant

71 logements collectifs BBC

Utilisez votre molette
71 logements collectifs BBC
Maîtrise d'ouvrage — Le toit bourguignon
Année — 2008
Lieu — ZAC Marc Seguin - Ilot Magellan , Dijon
Type d'opération — Construction neuve
Type de construction — Logements collectifs
Programme — Parc Emeraude : Construction de 71 logements collectifs BBC en accession sociale à la propriété
Enveloppe prévisionnelle — 6 250 000 € (VRD/EV compris) - coûts HT hors VRD/EV par m² SHAB : 1310 €, au logement : 85690 €
Surface — 4644 m² SHAB - 4981 m² SP
Statut — Etude en cours
Mission — Base + EXE + OPC
Calendrier — Concours 2008 - DCE validé
Lauréat du concours
Performance énergétique
BBC (Bâtiment basse consommation) — BBC 2005 : la consommation d'énergie primaire du bâtiment s'établit à 58 kWep/m²SHON/an pour les postes de chauffage, refroidissement, ventilation, production d'eau chaude sanitaire et éclairage.
Description du projet

Le projet s’inscrit dans la ZAC Marc Seguin marquée par la volonté de donner une écriture contemporaine à l’architecture des nouvelles constructions. Le secteur dispose d’un cahier des charges d’implantation volumétrique qui spécifie pour la parcelle, la volonté de s’inscrire en U ouvert sur la limite Sud-Est et le parc. Le R+3 est préconisé en limite Sud-Ouest et le R+4 en limite Nord-Est. Les logements collectifs bénéficient tous de prolongements extérieurs de type terrasse, jardin privatif (RDC), ou balcons à R+1, R+2, R+3 et R+4 orientés au Sud. Le débord ainsi créé offre une protection solaire efficace sur les grandes ouvertures des séjours contre le rayonnement vertical des saisons chaudes. Elle est complétée aux derniers niveaux par des couvertures spécifiques. Les logements individuels orientés Est-Ouest possèdent tous un jardin privatif. Les locaux de services (1 local 2 roues et 1 local déchets) sont répartis de part et d’autre de l’entrée principale. Un grand local deux roues complémentaire est aménagé au sous-sol. L’architecture développe un vocabulaire contemporain. Pour les collectifs, l’expression des façades est fortement différenciée suivant les orientations solaires. Au Sud, les grandes horizontales des loggias prédominent. Au nord, les façades expriment par des grandes verticales en léger retrait les circulations collectives. Les ouvertures sont assemblées de façon aléatoire par un jeu de verticales et d’horizontales qui permet de dynamiser la perception de l’ensemble et de relativiser une image trop collective. Le mouvement général de chacun des deux volumes principaux est complété au dernier niveau par l’introduction de ruptures centrales en attique liées à l’émergence de duplex tout à la fois en retrait des façades et d’un étage supplémentaire.  
Sur les balcons, la répartition des logements est rendue clairement lisible par l’introduction de pares-vue qui crée des volumes de rangement type cellier extérieur tout en assurant le séparatif.